Archive for the ‘applications’ Category

Bonne année 2018

Mardi, janvier 2nd, 2018

Une nouvelle année signifie la mise à jour de toutes les dates à côté des licences… que ce soit dans les différents code mais aussi des sites web statiques et des blogs.

Aucune publication de code n’a été faite depuis le 8 mai 2017. L’application sylabe est toujours en cours de ré-écriture avec la nouvelle partie graphique intégrée à la bibliothèque nebule. Et elle rejoint progressivement la mise en pratique de la Réflexion sur l’évolution de l’interface web pour nebule.

En gros, on est à la moitié de la migration de l’application et de ses nombreux modules. C’est cette application qui va bloquer la publication de toutes les applications parce que le bootstrap a évolué significativement et les anciennes versions du bootstrap ne peuvent desservir sans problème les nouvelles applications.

Avancement

Vendredi, juillet 31st, 2015

Puisqu’il faut bien faire faire quelque chose à ces objets et ces liens… Depuis hier soir, un nouveau module à été ajouté, il permettra d’émuler des systèmes de fichiers, ou arborescences de fichiers. Cela apparaît comme une application. Voici son icône :

nebfs

Voici le module tel que déclaré :

20150731 sylabe_-_developpement_bachue_-_2015-07-31_18.11.15

L’application apparaît bien dans le menu des applications :

20150731 sylabe_-_developpement_bachue_-_2015-07-31_18.12.03

Et lorsque l’on va voir cette application, on a les différents systèmes de fichiers, dits point d’entrés :

20150731 sylabe_-_developpement_bachue_-_2015-07-31_18.12.34

C’est tout pour l’instant.

Un objet réservé a été défini dans ceux de nebule : nebule/arborescence

De cet objet réservé sont liés par des liens de type f des objets qui servent de points d’entrés. Ces objets de points d’entrés contiennent de l’aléa, ils ne contiennent pas de valeurs ou de paramètres particuliers. Ils ont par contre des noms qui seront les noms des points d’entrés tels qu’on peut les voir dans la vue des arborescences (image ci-dessus). Ainsi, plusieurs points d’entrés de plusieurs entités peuvent avoir le même nom sans mélanger les contenus. Puisqu’il ne faut pas oublier que si les objets et liens ne sont pas protégés, c’est qu’ils sont publics donc visibles de tout le monde.

L’interface ne montre pas les points d’entrés des autres entités mais ça viendra.

Le travail en cours porte maintenant sur les arborescences.
On peut utiliser des liens de type f pour relier les différents dossiers d’une même arborescence, dans le contexte du point d’entré. Mais cela pose un problème. Si on crée un deuxième dossier ailleurs dans l’arborescence mais avec le même nom, alors tous les fichiers en dessous existeront dans ce deuxième dossier. Comme les objets sont liés à l’objet du dossier dupliqué, ils apparaissent quelque soit l’emplacement du dossier dans l’arborescence. Ça pose problème puisque l’on peut avoir un même sous-dossier Janvier dans des dossiers 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, etc…

Pour contourner ce problème, chaque objet qui compose les noms des dossiers dans l’arborescence peuvent contenir le chemin complet dans l’arborescence. Chaque objet de nom dans l’arborescence est relié aux autres au dessus et en dessous par des liens de type f. Ainsi on évite les collisions de dossiers avec le même nom. Mais là encore cela risque de poser problème. Si un des objets contenant le nom d’un des sous-dossiers d’une arborescence ne correspond pas aux noms des dossiers parents… c’est la catastrophe… Il faut dans ce cas prévoir un mécanisme de correction et de traduction des cas tordus.

La solution retenue consiste, comme pour les points d’entrés des arborescences, à créer un objet intermédiaire ne contenant que de l’aléa et avec un nom. Ce nom est utilisé pour l’affichage et peut être réutilisé autant de fois que nécessaire. Les objets des fichiers dans un dossier sont liés à cet objet intermédiaire.
A mettre en pratique… la suite au prochain épisode…

Avancement

Vendredi, juin 5th, 2015

Le module d’émulation de ce que l’on peut appeler la messagerie est en cours de préparation. Voici ce que cela donne pour l’instant sur la messagerie d’une autre entité :

sylabe_-_15d194c0ac5da323b50e868ab62c17c0a5470283c92f3d8a8631743b5cd9f42f_-_425fad5c1e9ab9806550bc1fc8abd39fe230f8214d61d98df7136bb82e130b58_-_2015-06-05_00.31.54

Il faut noter ici que, bien que l’on aie une entité déverrouillée, il n’est pas possible de voir autre chose que les messages publiques d’une entité. Les messages protégés ou offusqués (anonymisés) ne sont pas visible et ne peuvent pas l’être si l’entité destinataire des messages n’est pas une entité esclave de l’entité en cours d’utilisation.

Cette vue de messagerie est considérée comme une émulation puisque ce n’est qu’une vue particulière des échanges entre entités. Elle présentera les mêmes informations que dans une émulation de blog ou de réseau social mais avec soit une forme différente soit avec un tri différent.

Il faut continuer la mise en forme pour que ce soit plus accessible à monsieur tout le monde.

Avancement

Lundi, mars 2nd, 2015

Quelques captures de l’avancement de la nouvelle interface de sylabe.

Déjà des couleurs du fond de la section centrale de la page sont faites de transparence de blanc, et non plus de noir. Le contraste est meilleur avec le menu, et ça me paraît plus sympa. L’affichage a été aussi un peu épuré, il n’y a plus la barre qui affiche le module en cours, un détail sans importance pour l’utilisateur…

La première capture montre l’affichage simple d’un objet. Le menu de gauche est adapté au module en cours d’utilisation. Ici, le module d’affichage des objets se prend de la place pour lui. Mais un autre module peut aussi en ajouter, ici c’est le module des nœuds qui ajoute une option pour l’objet.

sylabe_-_15d194c0ac5da323b50e868ab62c17c0a5470283c92f3d8a8631743b5cd9f42f_-_2df1f7d23473fa0e964acc0b621c1e6bfd8160003c6a1b7d9374c6f034c6aaf4_-_2015-03-01_23.23.50
Vue de l’objet.

De même le menu de droite adopte la couleur claire. Les icônes ressortent mieux.

sylabe_-_15d194c0ac5da323b50e868ab62c17c0a5470283c92f3d8a8631743b5cd9f42f_-_2df1f7d23473fa0e964acc0b621c1e6bfd8160003c6a1b7d9374c6f034c6aaf4_-_2015-03-01_23.24.31
Vue du menu de droite.

Dans le module des nœuds, on constate que les menu de gauche est moins fourni. Ici c’est le module des objets qui s’incruste un peu.

sylabe_-_15d194c0ac5da323b50e868ab62c17c0a5470283c92f3d8a8631743b5cd9f42f_-_2df1f7d23473fa0e964acc0b621c1e6bfd8160003c6a1b7d9374c6f034c6aaf4_-_2015-03-01_23.28.00
Vue des nœuds.

Dans cette page, si on clique sur le lien « Faire de cet objet un nœud », on l’ajoute bien aux nœuds de l’entité.

sylabe_-_15d194c0ac5da323b50e868ab62c17c0a5470283c92f3d8a8631743b5cd9f42f_-_2df1f7d23473fa0e964acc0b621c1e6bfd8160003c6a1b7d9374c6f034c6aaf4_-_2015-03-01_23.28.38
Vue de l’ajout d’un objet comme nœud.

A noter en bas de la fenêtre la partie sous la barre rouge qui indique l’action réalisée, ici la création d’un lien. Le lien est représenté par son équivalent en icônes et couleurs.

Évidemment, l’action n’est possible que parce que l’entité est déverrouillée. Si ce n’est pas le cas, l’action n’est pas acceptée, et les icônes correspondantes ne sont pas affichées.

Anticipation

Jeudi, novembre 20th, 2014

L’interface va être un peu revue pour la rendre plus basique dans sa forme et notamment lui permettre de mieux s’afficher dans un écran de tablette voir de téléphone.
Pour cela, le menu du haut doit être simplifié. Il n’y aura plus de partie dédiée à l’objet en cours mais plutôt une partie identité en cours, une partie accolée avec des icônes du mode d’affichage et une icône pour changer de mode d’affichage.

Le fonctionnement interne va changer un peu pour intégrer des vues dans les modes d’affichages. Les modes d’affichages sont à rapprocher des applications dans le principe et devront à se titre devenir des modules activables/désactivables.
Deux modules seront présents obligatoirement, celui d’affichage des objets et celui d’authentification.
Il y aura une option possible dans l’URL, failsafe, pour ne charger que les modules validés par bachue et non ceux éventuellement validés par l’entité en cours. C’est un mode de fonctionnement dégradé mais épuré des applications annexes qui pourraient poser problème.
Il y aura aussi une option possible dans l’URL, rescue, pour ne charger que les modules minimum, c’est à dire celui-ci des objets et celui de l’authentification. C’est un mode de dépannage uniquement pour les gros problèmes. Les deux seuls modules actifs restants sont ceux intégrés par défaut avec sylabe.