Introduction

Le projet sylabe est une implémentation logicielle basée sur le projet nebule.
Cette implémentation en php est voulue comme une référence des possibilités offertes par les objets et les liens tels que définis dans nebule.

Les systèmes informatiques actuels sont incapables de gérer directement les objets et les liens. Il n’est donc pas possible d’utiliser nebule nativement. Le projet sylabe permet un accès à cette nouvelle façon de gérer nos informations sans remettre en question fondamentalement l’organisation et notamment les systèmes d’exploitation de notre système d’information.

L’interface sylabe est une page web destinée à être mise en place sur un serveur pour manipuler des objets et des liens. Cela s’apparente tout à fait à ce qui se fait déjà communément : Google (et sa galaxie de sites), Facebook, Twitter, Outlook, Yahoo et leurs innombrables concurrents et prétendants… Tous ces sites sont globalement plus concurrents que complémentaires, et tous sans exception sont fermés à leurs concurrents. Cela se traduit pour l’utilisateur par la nécessité de, soit disposer d’un compte sur chaque site, soit de ne fréquenter que certains d’entre eux, voir un seul. Cela se traduit aussi par l’impossibilité d’échanger directement des données et informations d’un site à l’autre.
Le projet sylabe reproduit la concentration des données vers des serveurs sur l’Internet. Il est nativement prévu pour pouvoir être implanté sur n’importe quel serveur web. Et, se basant sur les principes de nebule, tout serveur hébergeant sylabe peut nativement :

  1. gérer les identités générées par les autres serveurs, que ce soit un utilisateur ou un robot ;
  2. échanger des données et des informations avec tous les autres serveurs implémentant nebule ;
  3. relayer les données et les informations d’autres serveurs ;
  4. permettre à tout utilisateur (connu du serveur) de s’y connecter.

Grâce à IPv6, nous avons la possibilité de réellement connecter toutes les machines sur l’Internet. Chacun peut ainsi mettre en place simplement sylabe chez lui, ou continuer à l’utiliser sur un autre serveur de l’Internet. Chacun peut devenir individuellement actif.

Enfin, si un jour nebule s’étend à toutes les machines et que toutes ces machines l’implémentent nativement, alors le projet sylabe disparaîtra. Il aura rempli sa mission : permettre une transition douce vers nebule.
Il sera vu comme bizarrerie symptomatique d’une époque.

A visiter :
Le blog du projet sylabe
Le blog du projet nebule
::

(2013)